La boutique

Le goita est un jeu traditionnel japonais inventé au 19ème siècle à partir du shôgi, la version japonaise des échecs. Il oppose 2 équipes de 2 joueurs qui vont devoir coopérer sans se parler pour que l’un des 2 soit le premier à finir la manche afin de marquer des points.

Utilisant au départ des vraies pièces de shôgi en bois, le jeu a depuis été adapté et se retrouve également aujourd’hui dans le format de cartes à jouer.

Caractéristiques

Hasard, stratégie et entraide. Voilà 3 mots-clés pour définir le principe de jeu du goita. 

A partir d'une donne aléatoire, les joueurs devront essayer de tirer le meilleur parti de leur carte pour gagner, ou pour laisser gagner leur partenaire. Il faut parfois sacrifier son propre jeu individuel au nom de l'équipe, il arrive donc qu'un joueur passe la manche entière sans jouer une seule carte afin de faire gagner son partenaire...

Variante à 2 joueurs

Imaginée par Julien Odiau

Le principe du jeu est le même, être le 1er à poser toutes ses cartes.

Au début d'une manche, chaque joueur reçoit 12 cartes, les 8 restantes étant mises de côté et non-utilisées. L'absence de ces cartes apporte une part d'imprévisibilité car autrement chacun saurait exactement ce que l'autre joueur a un main dès le début.

La partie se joue toujours en 15 points.

Variante à 3 joueurs

Imaginée par Emmanuel Chauvet de Géoludie

Le principe du jeu est le même, être le 1er à poser toutes ses cartes et chacun joue pour soi.

Au début du jeu on retire 2 cartes qui ne seront pas utilisées, soit 2 Pions, soit 2 cartes au hasard, ce qui augmente l'imprévisibilité de la partie.

On a donc au total 30 cartes, chaque joueur en reçoit 10. La partie se joue toujours en 15 points.

Le goita a été une première fois édité en France en 2012 par la société angevine Malitris Editions. C'est dans ce contexte qu'ont été proposées les variantes à 2 et 3 joueurs du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *